MIROIR DE CLAUDE

MIROIR DE CLAUDE

IMG_0178-1
IMG_0221-2-768x768

2015
2 tirages de 80 x 80 cm.
Impression et montage :
Photographie Couleur, finition brillante en diasec.
Montage sur dibon avec châssis rentrant de 5 cm.
Mur de fond peint, couleur saumon.

Miroir de Claude* est un diptyque de deux photographies,
tableau d’une vision fantasmée du vivre dans le beau.
L’enregistrement et la reproduction de ces deux halls d’entrée
constituent un sujet réaliste mais toutefois idéalisé.
La confrontation de ces deux photographies, renvoie à la
perception du regardeur.
Il ne s’agit pas du même hall
dans les deux images, néanmoins un espace identique est
montré et l’un est le reflet de l’autre.

Ce décor naturel est alors une mise en scène, un truchement
de la figuration en fantasme. Cet ordinaire fantasmatique
est incarné par un jardin exotique rêvé ; Il est rétréci, ordonné
et serré dans un bac à fleur.

Véritable mise en abyme, nous sommes alors à contempler
le tableau d’une ornementation bas de gamme (moquette rapée,
carrelage copiant le marbre, boiserie de lambris) et ainsi
observer notre propre perception.

* Le miroir de Claude (Lorrain) ou miroir noir, est un petit miroir
à la surface légèrement convexe et teinté d’une couleur sombre.
Relié comme un carnet ou sous la forme d’un étui avec couvercle,
il était l’outil des peintres au XVIIème siècle. Il a pour fonction
de présenter le sujet à traiter, l’isoler de son environnement
et de dissoudre les tonalités, permettant ainsi un rapide cadrage
tandis que la teinte foncée donne une palette de couleurs.
L’utilisateur, tourne le dos à son sujet et utilise le miroir dans
la direction opposée, avec une volonté de délimiter une scène,
un paysage.